Lecture intime pour une comédien et une violoncelliste

Publié en 1929, Alexis ou le traité du vain combat est une lettre de rupture et bien plus encore. Alexis Géra, jeune musicien de vingt-quatre ans, y écrit à sa femme, Monique, tant pour se confesser que pour lui demander pardon, non pas de la quitter, " mais d'être resté si longtemps ".
Il décrit à son épouse le " vain combat " qu'il mène depuis des années contre la nature de ses désirs profonds - l'amour des hommes qui est suggéré entre les lignes du récit - et qui l'amène à rompre.
Comme tous les héros de Marguerite Yourcenar, Alexis s'interroge pour mieux comprendre le monde et mieux se comprendre lui-même.

DISTRIBUTION
Voix : Jean DOUCET
Violoncelle : Marie MORIETTE
Musique originale : Emmanuel DELPECH
Installation sonore : Teddy PERRETTE
Production : Le Théâtre Ouranos

Durée : 50 mn
Spectacle tout public


À TÉLÉCHARGER


NOUS AVONS CHOISI CE TEXTE PARCE QU'IL AFFIRME L'IMPORTANCE DE LA LIBERTÉ SENSUELLE, SEXUELLE, ET DE L'ACCEPTATION DE LA DIVERSITÉ.

Alexis a peur des mots, il s'en méfie. Il ne veut pas que sa passion soit réduite, jugée, condamnée. Il ne souhaite pas non plus avoir à se justifier, ni magnifier son "combat". Il s'interroge et s'inquiète du pouvoir des mots, "toujours trop précis pour n'être pas cruels", et qui pourraient tromper la compréhension de son désir.
D’après lui, seul la musique peut se rapprocher de cette justesse, car elle désarme et prend en charge les sensations, là où les mots tendent au pathétique ou à l'imposture.
Pour faire entendre et raisonner ce destin individuel qui aspire à l'universel, nous avons décidé de porter la voix d'Alexis accompagnée du son d'un violoncelle, si proche de la voix humaine et des sensations. La présence féminine de la musicienne, et la forme de l'instrument apportent à la fois un réconfort et une certaine chaleur, cela trouble Alexis mais il ne saurait y toucher.

Jean Doucet


" Il suffit de regarder attentivement autour de nous pour s'apercevoir que le drame d'Alexis et de Monique n'a pas cessé d'être vécu et continuera sans doute à l'être tant que le monde des réalités sensuelles demeurera barré de prohibition dont les plus dangereuses peut-être sont celles du langage.(...)
Les mœurs, quoi qu'on en dise, ont trop peu changé pour que la donnée centrale de ce roman ait beaucoup vieilli." M.Yourcenar

"Cette lettre par les thèmes qu'elle aborde, est d'une incroyable modernité. Le style employé lui confère, par ailleurs, une grande universalité. Tout entier en tension entre le genre du traité, rationnel et globalisant, et celui de la confession, intime et toute particulière, le texte est particulièrement touchant en ce qu'il brosse, peut-être et avant tout, le portrait d'une voix." La Plume Francophone


Jean Doucet

Jean Doucet

Jean a démarré sa formation théâtrale en tant que comédien aux cours du Théâtre Roger Blin où il a longtemps été formé par Cosette Pignoux, membre de l’ancien Théâtre de Lutèce avec Laurent Terzieff, Roger Blin ou encore Jean-Marie Serreau. Il travaillera sous la direction de Christian Dente, Laurent Malot ou encore Claude Semal.
Il a suivi diverses formations et stages avec le Centre Dramatique National Poitou-Charentes (Françoise Le Meur, Claire Lasne...) et des membres du Théâtre du Soleil (Juliana Carneiro da Cunha, Delphine Cottu...).
En 2008, il créé la compagnie Le Théâtre Ouranos et met en place un cycle de travail autour de la manipulation. Il met en scène Tata ou de l’éducation de Jacques Borel - spectacle élu Coup de Cœur de la presse au Festival d’Avignon -,
La Famille TOT d’Istvàn Örkény et bientôt Hilda de Marie Ndiaye. Il assiste également la mise en scène de Chloé Martin autour de J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean Luc Lagarce en scènes nationales.


Marie Moriette

Marie Moriette

Comédienne et musicienne, Marie a suivi les cours de l’école Pierre Spivakov et ceux du studio Pygmalion. Elle a également obtenu son diplome de violoncelle au conservatoire du sixième arrondissement de Paris.
Au théâtre elle jouera autant de classiques (Les précieuses ridicules de Molière ou La reine morte de Montherlant) que de pièces contemporaines (Indépendance de Lee Blessing ou Le souper de Brisville). Elle joue également pour le cinéma et la télévision, et notamment dans des séries comme«Scènes de ménage» pour M6 ou encore «Des soucis et des hommes» pour France 2.
Dans La Famille TOT mis en scène par Jean Doucet, elle tient le rôle d’Agnès. Marie joue également dans plusieurs groupes de musique en tant que violoncelliste et chanteuse, en particulier dans «Phantom and the Ravendove» avec qui elle participera à des tournées en première partie de Christophe et en passant par l’Olympia, et dans le duo «Sleep Circle» qu’elle forme avec Gilles François.


Emmanuel delpech

Emmanuel delpech

Emmanuel est musicien depuis son plus jeune âge. Autodidacte et passionné, il baignera très tôt dans la musique et montrera vite un talent certain.
Pendant plusieurs années il accompagnera son père, le chanteur Michel Delpech, à la guitare sur ses tournées en France et à l’international, et travaillera avec de nombreux musiciens, en traversant les plus grandes salles du pays.
Puis il s’éloignera de la variété pour la musique électronique et désormais la composition de musique originale pour le cinéma. Il a récemment signé la bande originale du film «Alter» de Maxime Malabard et Anthony Taieb et prépare actuellement la musique d’un long-métrage dont la sortie est prévue courant 2017.